La crise. La victoire du Brexit, la position

Lamondialisation représente une intégration croissante des économies, descultures et des sociétés. La mondialisation qui caractérise nos jours est lasuite de la vague du libre-échange qui a suivi la deuxième guerre mondiale.Elle résulte de l’ouverture au commerce international, de la dérégulation et dela globalisation marchande. Ainsi on a cru que l’ordre politique et économiqueétait établi et assez stable. C’était la logique largement acceptée que l’UnionEuropéenne sortirait de la crise financière, que des régimes démocratiquesavancés seraient dirigés par des parties centristes tandis que les valeurs dela liberté d’expression et de la séparation des pouvoirs seraient diffusésautour le monde au fur et à mesure. Cependant l’ordre libéral se trouveaujourd’hui en moment de crise. La victoire du Brexit, la position de Trump à la tête des Etats-Unis et la montéedes parties populistes en Europe et d’ailleurs ont remis en cause lamondialisation et son rôle comme moteur sociopolitique. Cette réflexion va analyseréconomiquement et politiquement le phénomène  croissant du populisme pour préciser lesrépercussions pour le processus de mondialisation.

Autrement dit est-ce qu’on  La mondialisationéconomique se réfère à l’interdépendance des économies globales à cause del’augmentation du commerce transfrontalier des services et des biens et ausside flot internationaux du capital.1  Des avancements innovateurs de la technologieont fait moins chers le transport et la communication.2Par conséquent on a connu « une compression d’espace et de temps »3  qui rendre le commerce international plusfacile. Le phénomène d’un système de production mondiale partagé a ses racinesdans le gommage des frontières et l’insignifiance relative de distance. Lesorganisations internationales de GATT et de l’OMC ont institutionnalisé lesprincipes de la libéralisation des échanges et on a vu une transition deséconomies planifiées centralement aux économies de marché. L’expansion desgrandes firmes transnationales véhicule ce processus de la mondialisation avecl’allocation des ressources et l’homogénéisation de la consommation.Le commerce contribue au déplacementdes emplois à cause des avancements technologiques, l’innovation et ladistribution globale de travail.

Best services for writing your paper according to Trustpilot

Premium Partner
From $18.00 per page
4,8 / 5
4,80
Writers Experience
4,80
Delivery
4,90
Support
4,70
Price
Recommended Service
From $13.90 per page
4,6 / 5
4,70
Writers Experience
4,70
Delivery
4,60
Support
4,60
Price
From $20.00 per page
4,5 / 5
4,80
Writers Experience
4,50
Delivery
4,40
Support
4,10
Price
* All Partners were chosen among 50+ writing services by our Customer Satisfaction Team

Par conséquent la mondialisation provoque unediminution de revenu pour certains groupes. Les groupes sociaux le moinsqualifiés se sentissent donc menacés par l’économie de marché et lamondialisation dans son ensemble. La circulation des gens Cependant, en théorie, les gains dela libéralisation du commerce peuvent être redistribués pour compenser « lesperdants de la mondialisation » et pour garantir que cette tendance globale nelaisse pas des groupes minoritaires derrière elle.4 En Europe, ledéveloppement de l’État providence a, pour l’essentiel, aidé à contrebalancerces sentiments. Ailleurs par contre, comme aux États-Unis, avec l’avènement deNAFTA, l’entrée de la Chine dans l’OMC et l’ouverture du marché chinois lerégime social américain n’était pas réorienté pour amortir les chocséconomiques.

L’État providence américain reste sous-développé et le commerceavec la Mexique et la Chine est devenu un bouc émissaire efficace pourexpliquer la situation des mains d’œuvre peu qualifiés.              Le populisme est unanti-pluralisme, doublé d’une révolte contre les élites sociales, accuséesd’avoir trahi les intérêts nationaux. Il soutient qu’il parle au nom du «peuple » comme la déclaration de Erdo?an, « Nous, nous sommes le peuple etvous, qui êtes-vous ? »5. Comme la description deJan Werner Müller, « le populisme est un caméléon » qui s’adapte à sonenvironnement et représente une forme de la politique identitaire d’exclusion.Ainsi il pose problème pour la démocratie et l’ordre libéral qui ont besoind’un pluralisme politique. Malgré ce regroupement de plusieurs mouvements sousle terme de populisme, leurs formes et leurs racines sont particulières. Évidement il y a de nombreuxfacteurs qui influencent la croissance des sentiments dit « populistes » mais les chocs de la mondialisation quise manifestent différemment dans les régimes politiques divers ont un effetprofond. On peut noter que les populismes se forment autour des clivages dunationalisme quand les chocs de la mondialisation sont  immigration et refugies comme en Europe.

Parcontre, comme le cas du « pink tide » en Amérique latine, lorsque leschocs prennent la forme de l’investissement étranger et du commerce lespopulismes sont plutôt de gauche. Les Etats-Unis tous les deux types.1 2 3 4 5